L'insécurité psychologique des narbonnoides est toujours amusante. On peut dire qu'il faut exterminer 90% des bretons, ca passe. On peut expliquer que les suédois sont a un niveau de cocufiage intersidéral, no problem. On peut dire du mal des francais, des anglais, des allemands, de tout ce qu'on veut. Mais la seconde ou un rital ou un espingouin sent que tu te moques de son sang chaud de crypto-boucaque maladroitement dissimulé, il n'en peut plus, il s'agite, il pleure, il demande des comptes.
21Upvotes
3Reminds
thumb_upthumb_downchat_bubble

More from FredericDanlevier

Au début, quand je voyais les mecs qui se plaignaient de l'expression "white sharia", je me disais que c'était des gars traumatisés par le bougnoulisme en Fronse, qui en avaient simplement PLEIN LE CUL DES ARABES et faisaient une réaction épidermique. Meme si je n'étais pas d'accord, je me disais que c'était compréhensible de réagir comme ca, pour un Francais encerclé par les crouilles, je sympathisais malgré tout. Et puis petit a petit, j'ai commencé a faire moins attention aux pavés verbeux qui accompagnaient ces condamnations de la "white sharia", et a faire plus attention aux détails. Le diable étant, comme chacun sait, dans les détails. J'ai fini par réaliser que ce qui unissait ces gens, ou du moins leurs porte-drapeaux, ca n'était pas le rejet épidermique du bougnoulisme, non. Mais juste l'irrépressible besoin, dans une europe en plein hiver démographique et ou la cellule familiale a été presque intégralement détruite a force de propagande, de se garantir la liberté de jouer a Eyes Wide Shut version plouc éco+ et de pouvoir se prendre des coups de martifouette dans les couilles, distribués si possible par des naines devenues maitresses bdsm (par vocation). L'union des boomers mentaux libertins soucieux avant toute chose de leur liberté de partouzer contre les affreux partisans du retour de l'ordre moral, dont ils allaient finir, si ces vilains rétrogrades gagnaient un peu trop en influence, par etre les victimes. Il y a une chose qui releve de l'observation empirique pour n'importe quelle personne qui a un peu vécu et observé le monde politique: celui qui est avant tout concerné par la liberté de son zizi (ou de sa chatte pour ces dames), est une flaque de chiasse corruptible au dernier degré. Soit on est la pour relancer la natalité blanche, soit on est la pour se tirer sur la tige sur les ruines de l'occident. Les deux ne vont pas ensemble.

724 views ·

Alors je tiens a dire que les putificateurs c'est pas bien, comme je l'ai entendu dans une vidéo de Camarade Jacques. Mais bon, s'il ne s'agit en aucun cas de libertinage vulgaire, on va pas s'énerver non plus.

659 views ·

More from FredericDanlevier

Au début, quand je voyais les mecs qui se plaignaient de l'expression "white sharia", je me disais que c'était des gars traumatisés par le bougnoulisme en Fronse, qui en avaient simplement PLEIN LE CUL DES ARABES et faisaient une réaction épidermique. Meme si je n'étais pas d'accord, je me disais que c'était compréhensible de réagir comme ca, pour un Francais encerclé par les crouilles, je sympathisais malgré tout. Et puis petit a petit, j'ai commencé a faire moins attention aux pavés verbeux qui accompagnaient ces condamnations de la "white sharia", et a faire plus attention aux détails. Le diable étant, comme chacun sait, dans les détails. J'ai fini par réaliser que ce qui unissait ces gens, ou du moins leurs porte-drapeaux, ca n'était pas le rejet épidermique du bougnoulisme, non. Mais juste l'irrépressible besoin, dans une europe en plein hiver démographique et ou la cellule familiale a été presque intégralement détruite a force de propagande, de se garantir la liberté de jouer a Eyes Wide Shut version plouc éco+ et de pouvoir se prendre des coups de martifouette dans les couilles, distribués si possible par des naines devenues maitresses bdsm (par vocation). L'union des boomers mentaux libertins soucieux avant toute chose de leur liberté de partouzer contre les affreux partisans du retour de l'ordre moral, dont ils allaient finir, si ces vilains rétrogrades gagnaient un peu trop en influence, par etre les victimes. Il y a une chose qui releve de l'observation empirique pour n'importe quelle personne qui a un peu vécu et observé le monde politique: celui qui est avant tout concerné par la liberté de son zizi (ou de sa chatte pour ces dames), est une flaque de chiasse corruptible au dernier degré. Soit on est la pour relancer la natalité blanche, soit on est la pour se tirer sur la tige sur les ruines de l'occident. Les deux ne vont pas ensemble.

724 views ·

Alors je tiens a dire que les putificateurs c'est pas bien, comme je l'ai entendu dans une vidéo de Camarade Jacques. Mais bon, s'il ne s'agit en aucun cas de libertinage vulgaire, on va pas s'énerver non plus.

659 views ·