Blancs, vous n'êtes pas fait pour ces vies de cosmopolitisés. Vous n'êtes pas sans savoir que cette France, pied à terre ultime des ennemis de l'idéal Européen, est depuis l'après dernière guerre mondiale le terrain de jeu favori des cosmopolites ayant absolument tout dénaturé pour réorienter votre potentiel de blanc créateur en leurs faveurs. Comme un sourire blanc synthétique de showman Américain, ils ont tout fait pour vous séduire tout en vous harnachant dans le factice, que ce soit ces amourettes vascillantes avec des femmes aux bras bourlineux et aux logiciels mentaux dénaturés, que ce soit cette devise "carpe diem" sopoudrée de ces abus de cigarettes drogues et alcools accentuant les dérives nihilistes, ces musiques aux beats provenant de la négrosphère poussant vos femmes à la métissolaterie, cette porno dépendance encouragée ainsi que ce rythme de vie à l'envers fait de jeux-vidéo (shit en pixel) entre deux bouchées de malbouffe cancérigène... tout ça généralement pendant cette période de moisisure scolaire latente vous apprenant les bases de l'asservissement face au maître gauchiste (petit soldat blanc cassé bien dressé de ses maîtres) sous soupçon de réthorique compétitive, le tout au milieu des non blancs. Puis vient ensuite cette vie "active" de salarié blanc cotisant pour nuire à son propre intérêt, engrossant toujours plus les opportunistes garnissant les barres d'immeubles des cages à rats du tiers monde toujours plus tendrement caressés par les nombreux avantages sociaux. Ils rêvent TOUS de vous voir, vous blancs, finir la perche à perfusion à la main, à demi maboule, juste avant ou un peu après le retraite (si vous avez la chance d'en avoir une). Tout joue contre vous dans ce système où vous êtes pris à revers sur tous les fronts. La devise Marvel du soldat en moule burne jouant à un contre cent sortant glorieux d'un combat acharné est un fantasme de petit garçon, à moins d'être illuminé par la paroisse, abruti au shit ou les deux, vous n'en ressortirez pas gagnants. Votre tolérance et votre entrain, cette énergie si propre à votre nature de blanc consciensieux est étouffée car, encore une fois, l'ennemi cosmopolite sait qu'un blanc conscient à l'esprit communautaire est très dangereux pour ses intérêts... un black live matter ou une ribambelle de barbus en Djellabas n'a rien d'anti-système car il est aidé par ce même système dans l'unique but de vous nuir, briser votre cohésion raciale. Alain Soral ne dit-il pas que pour penser juste, alors il faut penser le contraire de ce que pense Bernard Henry Levy ? À ce moment amenons cette brillante réflexion jusqu'au bout et mettons la question de la race sur le tapis, cette même question qui a l'air de faire tant transpirer ce même Bernard Henry Levy et consoeurs... si pressés de hâter les initiatives métisseuses et autres associations anti-racistes... Blancs, vous n'êtes pas faits pour vous épanouir dans cette grisaille entretenue, c'est un panorama qui conviendra aux races ténébreuses qui sont ces sbires rêvés des cosmopolites tenant la dragée haute en Europe. Les cosmopolites ont compris qu'il fallait vous détruire tout autant qu'il fallait servir les races de boue pour que jamais vous ne puissiez revendiquer quoi que ce soit. Imaginez quel rêve ce doit être pour eux, une armée d'esclaves à QI amoindri comportant une clique d'excités prêts à bondir sur le blanc au premier bout de Coran tendu... fantastique n'est-ce pas ? L'Europe sous soupçon d'homogénéité blanche est leur plus grand cauchemard, car ils connaissent notre potentiel redoutable. Tout le reste (nationalisme Le Penien inclus) n'est que du discours de bistrot fait pour vous endormir sous le drap de la théorie. Vous représentez ce cauchemard ultime dont ils gardent un très mauvais souvenir. Blancs, vous êtes faits pour vivre en communion avec la nature qui de ce fait vous le rendra bien, fonder un foyer chaleureux, vous épanouir auprès de vos semblables, vous entrainez physiquement sous la lumière du soleil, militez sans relâche pour que notre objectif commun perdure, elle se situe là et bien là la recette millénaire d'une existence savoureuse à la source de cet épanouissement typique d'homme blanc Européen qui a parfait les vies de vos ancêtres sacrifiés et que l'on vous a subtilisé à tort. Notre ennemi redoutable sait très bien que ces besoin vitaux une fois retirés feront de vous des êtres livides et hagards, des âmes égarées marchant tout droit en direction du bout de la falaise pour finir par tomber dans la machoire du capitalisme insatiable qui se chargera ensuite de votre propre descendance. Réflechissez un instant... et surtout AGISSEZ ! Vive la blancheur, Florent Lambert
17Upvotes
1Remind
thumb_upthumb_downchat_bubble