Ici le témoignage d'un Français qui a fait l'erreur de ramener son Ukrainienne en France. Le penchant hypergamique naturel de la femme sera pleinement EXACERBE dans un pays comme la France, qui place la femme au statut de reine pour le plus grand plaisir de la société marchande qui ne cesse de la flatter. Gardez vos femmes dans leurs enclos de l'Est, sinon vous en payerez les conséquences ! À la limite vous faites un tour avec elle dans les zones sensibles de France histoire de la faire gerber un bon gros coup mais ne vous enracinez jamais avec elle en France ! ********** J’ai décidé de faire ce témoignage suite à une discussion avec Flo des Coqs de l’Est, dans le but d’avertir les hommes qui seraient tentés de venir en Ukraine pour y rencontrer la femme slave de leurs fantasmes , bref: l’amour de votre vie. Pour ça, je vais vous raconter ma propre expérience ayant moi-même franchi le pas en 2007 . Tout d’abord pourquoi l’Ukraine ? Et bien tout simplement parce que ma voisine était une ravissante bonde à l’accent irrésistible qui roule les R tout en faisant battre un peu plus fort votre coeur… Une ukrainienne donc qui 3 ans auparavant avait épousé un français et s'étaient installés dans mon petit village. Etant devenu un ami du couple depuis un bon moment , je fus présenté à la maman Ukrainienne qui était venue passer 3 semaines de vacances dans notre pays de ratabouins qu’elle découvrait , elle même un peu déçue de la coloration de la faune locale . Je dois insister sur le fait que cette dame qui avait la cinquantaine et qui avait connue majoritairement le communisme dans sa vie était d’une gentillesse incroyable et avait le sourire quoi qu’il puisse arriver. Ma voisine qui avait hérité du rôle de traductrice et ayant bien remarqué que le courant passait bien entre son adorable maman et moi me proposa devant un verre de vodka : « Et pourquoi tu repars pas avec ma mère ? Ma soeur elle va te faire visiter Kiev ! Et son mari bien échauffer au whisky : en plus tu va voir le morceau…. » La curiosité m’emporta après tant de récits sur ce pays où les femmes sont belles et la vodka si bonne, si bien que dix minutes plus tard les billets étaient achetés sur lastminute.com !!! Me voilà donc arrivé à Kiev , une ville pas du tout archaïque et peuplée de BLANCS ! Chose que je n’avait jamais vu avant… Même si je ne comprenais pas grand chose a ce qui se disait autour de moi , je me trouvait parfaitement à l’aise dans ce nouvel environnement dépourvu de wesh-wesh et entrain à toutes les découvertes qui m’attendaient ! L’appartement se situait dans un immeuble de banlieue de type communiste et assez triste. C’est là que la fameuse soeur me fut présentée , effectivement mon voisin et son verre de whisky avait dit vrai : quel morceau !!!!!! Dans cet appartement de deux chambres où les parents faisaient chambre à part pour cause de tromperie du père , je dormais dans le canapé , mère et fille dans une chambre et le père dans la dernière. Après seulement trois jours rythmés de visites formidables avec ma si jolie guide et de repas aussi bons que bien arrosés , la mère vint me chercher dans le salon pour me dire que ce soir c’est elle qui prenait le canapé et moi le grand lit avec la délicieuse soeurette qui lorsque je suis entré dans sa chambre me réserva un accueil extrêmement chaleureux… C’est là que le cauchemar à commencé : devenu raide dingue de la soeurette remplie de toutes les qualités que je cherchais chez une femme, je suis rentré chez moi avec le goût de ses chaudes larmes me faisant jurer de revenir la chercher … C’est comme ça que 8 mois et quelques aller-retours plus tard me voilà à la mairie de Kiev bague au doigts….. Après deux long mois de galère administrative , elle arrivait enfin en France et pour moi la vie avait enfin trouvé son équilibre et la famille allait s’agrandir … Et bien NON, accrochez-vous bien parce que là ça va swinguer : elle avait finalement décider faire une carrière de mannequin , ne voulait plus d’enfant avant au moins dix ans , passait plus de temps avec sa soeur qu’avec moi ( ce que je trouvais normal au début ) , et dans tout ça je n’avais rien à dire selon mon cher beau-frère qui avait le monopole des décisions vu qu’il était marié à la soeur ainée !!!!! Dans ce contexte plus ou moins tendu selon les humeurs et besoins financiers de ma chère et tendre je pris la décision un an et demi plus tard de demander le divorce car la beauté courageuse, simple et tout simplement adorable que j’avais connu n’était en fait qu’une poupée égoïste et vénale pour qui je n’avais été que le moyen de gagner l’ouest et rejoindre sa soeur. Passons au bilan : _ durée du divorce : 10 ans _ cout du divorce + frais de justice + avocats = près de 45 000 euros Et oui j’ai du payé son avocat puisqu’elle s’était déclarée sans revenus ( le conjoint doit rembourser à l’état l’aide juridique de sa femme) Alors à tout ceux qui rêvent de la géniale femme de l’est , car il y en a, méfiez-vous bien de toutes celles qui souhaitent quitter leur pays, et prenez bien le temps de faire un contrat de mariage pour ne pas vous faire plumer ! Ceci dit je connais deux autres couples que j’ai rencontrés depuis et pour qui tout va bien , donc prenez votre temps !!!!!
9Upvotes
thumb_upthumb_downchat_bubble

More from unfrancaisenukraine

960 views ·

extrait d'une discussion entre un camarade et une locale...

1.09k views ·
974 views ·

More from unfrancaisenukraine

960 views ·

extrait d'une discussion entre un camarade et une locale...

1.09k views ·
974 views ·