2.05k views
Oui, il faut se réjouir de chaque prof mort. Le prof est un esclave de l'état, un pourrisseur de cerveaux d'enfants, un indic, et souvent un dégénéré sexuel (j'oublie la statistique sur le pourcentage d'abus sexuels sur enfants dans le cadre de l'EDNAT mais il est significatif). Les femmes de l'EDNAT qui gerent les gosses en bas age jusqu'au lycee sont des monstres psychologiquement. L'éducation doit redevenir la responsabilité des parents, et quand il faut faire appel a un tiers, que ca reste dans un cadre totalement privé.
thumb_up40thumb_downrepeat3chat_bubble5