1.1k views
Oh mince ! Un prof a été décapité par un bougnoule qui n'avait pas apprécié que l'on maltraite artistiquement un pseudo-prophète dont l'œuvre civilisatrice se résume depuis quatorze siècles à... à... euh... rien. Ah si ! A détruire tout ce qui est blanc ou chrétien, sans être capable de bâtir quelque chose de durable à la place. Les amateurs de sodomie assimilatrice du journal Valeurs Actuelles se forceront naturellement à croire que "tout est de la faute à l'Islam" et que l'appartenance raciale de l'assassin n'est donc pas à remettre en cause. On prétend que l'antiracisme des français remonte à la mainmise de la LICRA et de SOS Racisme dans notre appareil politico-médiatique ; ce qui est un mensonge éhonté. Certes, les juifs ont fortement contribué à l'abrutissement des masses avec le benettonisme télévisuel, mais le ver était déjà dans le fruit. Rappelez-vous : N'est-ce pas la Royauté vieillissante, quelques décennies avant la révolution de 1789, qui avait plus ou moins admis qu'être français, selon la formule de Charles Péguy, c'était tout simplement être catholique ? N'était-ce pas l'Empire napoléonien et ce qui a suivi qui avaient contribué à donner cette idée aux français que désormais les "français d'outre-mer", les juifs du décret Crémieux et Mamadou Ouagadougou étaient des français comme vous et moi ? Cessons de nous mentir ! Les juifs, dans le cas de la France, ont juste exploité à leur avantage la débilité d'un peuple qui avait déjà plus ou moins rompu avec ses traditions multiséculaires. Mais revenons à nos moutons, sans faire de mauvais jeu de mots... Ce n'est pas ce crouille taré qui est à l'origine de la mort de ce jeune instituteur mais l'idéologie mortifère que nos compatriproutes ont adoptée sans prendre conscience qu'ils couvaient depuis des décennies une bombe qui ne demandait qu'à exploser d'un moment à l'autre. Ils ont craché sur le FN depuis 50 ans, c'est-à-dire le seul parti qui pouvait nous protéger de toute cette merde. Les français n'en ont pas voulu, aujourd'hui ils en crèvent, et ce n'est que justice. A mes 18 ans, quand je votais "extrême-droite", la plupart des gens, y compris mes amis, se foutaient de ma gueule et pensaient que ce vote était dû au fait que j'avais été victimisé par des allogènes. Aïe, pas de bol ! Je n'ai jusqu'à ce jour jamais été agressé par ces raclures. D'ailleurs, même si j'avais été agressé, cela était une raison valable pour ne pas que cela se reproduise avec d'autres personnes. Le simple fait que l'on reproche à une personne de voter FN pour la raison que je viens de donner est la démonstration de l'esprit profondément tordu du français lambda. Alors non, je ne pleurerai pas la mort de ce connard, ni des précédentes victimes, ni de celles qui vont suivre, et ceux qui ne sont pas d'accord avec ce que j'ai dit peuvent aller se faire foutre.
thumb_up17thumb_downrepeat4chat_bubble4