140 views
L'affaire Victorine s'apparente à un sketch foireux des Inconnus. Le monde médiatique et les médias "cathos" présentent cette charmante jeune femme comme une "paroissienne modèle très investie dans les activités religieuses avec toute sa famille" (sic, cf. "La Croix"). Même les curetons s'accordent sur le fait qu'elle était un exemple pour toute la communauté et que sa disparition est une perte immense. Le fossé entre la biographie officielle et la réalité est exceptionnel, car si on jette un œil sur ses comptes Facebook et Twitter, on découvre que la greluche était une pute à nègres et à bougnoules et en prime s'en vantait de manière totalement décomplexée. Tout son univers se réduisait au racaillisme le plus hideux et à des parties de baise sans lendemain. Je n'ai pas que ça à foutre de faire des recherches approfondies sur cette connasse mais après avoir pris connaissance de son CV, il est fort probable que des sextapes circulent sur le net. Si quelqu'un trouve ça, l'idée de compiler les "meilleurs moments" ne serait pas une mauvaise chose et cela remettrait les pendules à l'heure à tous les abrutis qui se forcent à croire à sa blancheur immaculée. Nous avons manifestement affaire à un cas d'école. Soit la gonzesse menait une double vie (hypothèse à laquelle il est difficile de croire), soit la famille et les amis ont menti. Et s'ils ont menti, la question toute conne à se poser est : pourquoi ? Je peux me tromper mais il n'est pas impossible que toute cette histoire cache quelque chose de beaucoup plus obscur, genre un truc qui peut mettre en cause un certain nombre de gens, à commencer par la famille (matez la gueule des parents, ça vaut le détour), les amis, sans oublier les curés. Je me doute qu'en ce moment des enquêteurs un peu plus pointilleux tentent de déterrer quelques bricoles afin d'apporter un peu plus de clarté dans cette histoire qui pue la merde à des kilomètres à la ronde. Il est évident que des gens se couvrent entre eux, et c'est pour cette raison qu'ils ont décidé que ce crime, à première vue banal à notre époque et présenté au début comme une disparition inhabituelle, devait être médiatisé. Ca permet ainsi de se donner un semblant de respectabilité en organisant quelques jours après le drame une monumentale marche blanche. "Coucou, on est tous là. Voyez ! On a rien à cacher". Affaire à suivre !
thumb_up6thumb_downrepeatchat_bubble1