527 views
Pour les malheureusement très rares hommes qui seraient intéressés par la connaissance des causes profondes de la mascarade en cours du Covid-19, l’étude pionnière de référence suivante a été publiée : https://elementsdeducationraciale.wordpress.com/2020/07/16/mascarade/ N’hésitez pas à la diffuser partout où vous le pouvez, y compris – et sans doute à plus forte raison – sur les groupes Suavelos/Les Braves. « En dépit de sa sorte de double vue, Bellamy n’avait pas prévu que, à la fin du XXe siècle, tout, de la naissance à la mort, vie publique et vie domestique, vie sociale et vie professionnelle, faits physiques et faits psychiques, tout et pas uniquement la délinquance, serait médicalisé. Tout, aujourd’hui, est considéré comme un problème médical. La médicalisation est une forme de ce que Michel Foucault appelle la biopolitique, qu’il définit commune technologie politique de gestion des populations en tant que groupes biologiques, entités considérées en fonction des et soumises aux fonctions biologiques. La biopolitique émane de ce que qu’il appelle le biopouvoir, « administration des corps et (…) gestion calculatrice de la vie » par « de(s) techniques diverses et nombreuses (..) d’assujettissement des corps et (d)e contrôle des populations » (4) […] « La pensée médicale cherche (…) à se donner des moyens de correction qui ne sont pas exactement des moyens de punition, mais des moyens de transformation de l’individu, toute une technologie de comportement de l’être humain qui est liée à cela » (8). Elle se coule ainsi parfaitement dans l’esprit du pouvoir pastoral, qui est, comme l’appelait Tocqueville, un « despotisme plus étendu et plus doux », qui « (dégrade) les hommes sans les tourmenter (…) ne brise pas les volontés, mais (…) les amollit, les plie et les dirige ; (qui) force rarement d’agir, mais (…) s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse ; (qui) ne détruit point, (mais) empêche de naître ; (qui) ne tyrannise point, (mais) gêne, (…) comprime, (…) énerve, (…) éteint, (…) hébète, et (…) réduit enfin chaque nation a n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger » (9). Le consentement infantile et la participation médusée de ce « troupeau » à la mascarade sanitaire en cours montre, si besoin était, que la biopolitique, comme l’affirme Giorgio Agamben (10), lui est parfaitement adaptée, qu’il y trouve son compte. Il est sain d’éclairer la mascarade en cours par un aperçu sur la généalogie de la biopolitique, les différentes étapes qui ont mené à la médicalisation pastorale, pastorienne de la société dite « occidentale », tout en ne se privant pas de mettre en question, chemin faisant, chemin qui passera entre autres par Venise, les croyances médicales que mobilise et agite scientifiquement la canaille d’en haut pour mener à bien l’Opération Covid 19 par des effets spéciaux qui, au demeurant, ne sont jamais que des perfectionnements des tours de passe-passe que faisaient autrefois le bonimenteur de foire et le curé. »
thumb_up9thumb_downrepeatchat_bubble