1.79k views
Du bon sens, ça fait du bien : << Durant le premier conflit mondial, l’Allemagne avait une sympathie naturelle pour les peuples opprimés par le centralisme jacobin d’une France déjà putréfiée, les Allemands d’Alsace étant les premières victimes de cette oppression. Il était logique que les peuples réels se retrouvent du côté de l’Allemagne face aux bureaucraties et cartels de Paris : relais de l’axe anglo-américain dont la politique entraînera tant de ravages par la suite de par le monde. ( ... ) ( ... ) mais néanmoins tout dépend des patries charnelles, car dans le fond certaines ont vocation à être démembrées pour être davantage rattachées à leur sphère d’influence respective, selon le bassin culturel et ethnique qui leur sont propre (on songera ici à l’Alsace-Loraine pour l’Allemagne, la Savoie, le Comté de Nice et la Corse pour l’Italie, la Flandre pour les Pays-Bas, et ainsi de suite). >>
thumb_up11thumb_downrepeat2chat_bubble