YannMerkado

@YannMerkado

location_onParis
Abonnez-vous à mon Telegram : https://t.me/yannmerkado
0
remove_red_eye232
Les rares bourgeois en procès pour une sortie raciste paient rarement plus de 2000 euros d'amende. Ce n'est RIEN pour eux. Ce qui fait que c'est un devoir moral pour tous les bourgeois racistes d'aller au procès pour des déclarations racistes. C'est à eux, et à personne d'autre, de couvrir le peuple blanc, de faire diversion, d'ouvrir le champ des choses qu'il est possible de dire, pas à des smicards sans le sou. La placidité des bourgeois dans la société antiraciste, même quand ils se la jouent pro-blancs en privé, doit nous interroger. C'est eux qui attendent que leurs gladiateurs racistes, tous d'extraction sociale modeste, fassent le travail à leur place, et ils leur jettent des cacahuètes depuis les gradins avec leur petite ombrelle de pédales. Pire : ce sont les bourgeois de droite qui donnent le plus de force à l'antiracisme, qui étendent sa censure jusqu'à nos sphères. C'est EUX qui jettent aux oubliettes toute personne qui représente une subversion trop grande pour leur petit confort moral. Daniel Conversano récemment déprogrammé à la dernière heure de radio courtoisie n'est qu'un exemple parmi des milliers d'autres plus discrets. Des recommandations de gens mous à la place de vilains racistes. Des exclusions discrètes... des dons uniquement dirigés vers des associations antiracistes comme Chrétiens d'Orient ou d'autres œuvres de charité. Par charité, comprenez : aides aux non-blancs afin de réduire par exonération leurs impôts qui pourraient risquer d'être utilisé par l'Etat au profit de blancs, sur le tas. Les gauchistes ne font que des vœux pieux de censure, de l'extérieur. Les vrais censeurs, les vrais barons de l'antiracisme, ce sont les bourgeois de droite. https://t.me/yannmerkado
0
remove_red_eye97
Click to load more